Publié par Laisser un commentaire

Quel tuyau choisir pour quelle utilisation ?

Pour chaque machine et usage, il existe un tuyaux spécifique.

Quel tuyau utiliser pour quelle utilisation ? Lors de la pose d’isolant en vrac pour l’isolation des murs toitures ou sol, on utilise une machine spécifique. Avec un système de décompactage adapté, une puissance de ventilation et des réglages ou automatisation de la densité. Il est tout aussi important d’utiliser les tuyaux adaptées.

Il existe différentes qualités de tuyaux, plus ou moins résistant à l’abrasion et avec des caractéristiques particulières

  • Les tuyaux de transport, sont souvent blanc. Ils sont lisse à l’intérieur et permettent de convoyer le produit rapidement sur une longue distance ( suivant les machines jusqu’à plus de 150 mètres.
  • Les tuyaux d’insufflations, sont rouge ou bleu, et parfois blanc. Annelés à l’intérieur ils permettent quand à eux de retenir l’isolant et permettre un meilleur défibrage et une optimisation du flux de matériaux.
  • Des tuyaux plus souple, bleu ou blanc, permettent d’avoir un confort de travail plus intéressant dans certaine condition.
  • Des tuyaux antistatiques, ou avec une âme métallique pour une mise à la terre.
  • Des tuyaux plus résistant à la pression , aux températures et à l’abrasion

Afin d’assurer une pose performante, il est primordiale de décompacter de façon optimale l’isolant. C’est en effet l’air qui est emprisonné dans les fibres qui « isole ». Avec un défibrage optimal on arrive également à gérer la densité de pose, et le tassement. Pour arriver dans les comble d’une maison par exemple, on va utiliser d’abord un tuyau de transport, puis pour poser le produit un tuyau d’insufflation. Avec cette combinaison de deux tuyaux, l’isolant est convoyé rapidement, et posé correctement. Pour avoir un flux de matériaux performant, il est primordial d’avoir de l’air autour de l’isolant dans les tuyaux. En effet, trop de matériaux va créer des boules, ou blocs et parfois même boucher les tuyaux. Pour l’insufflation avec une buse rotative ou une aiguille d’insufflation, le réglage du flux doit être précis et constant.

Source X floc

Les différents diamètres.

Il est possible aussi d’avoir des tuyaux en différents diamètres, de 38 mm à plus de 100mm. Pour chaque usage, machine ou situation il faut adapter le bon tuyau. Les laines minérales sont souvent aspirées et convoyée simplement dans les combles sans décompactage. Dans ce cas les tuyaux on générallement un gros diamètre, jusqu’à 120 mm. Si pour la pose de ces laines on utilise une cardeuse souffleuse, le diamètre se réduit parfois jusqu’à 75 mm, pour garder une pression maximal et un volume d’air adapté.

Pour de très longue distance de convoyage et de pose de d’isolant il est possible de réduire le diamètre des tuyaux, avec des raccords et colliers de serrages spécifiques. La puissance de ventilation de la machine et surtout de la pression en sortie, va définir les choix. Il est possible de commencer avec 60 m de tuyau en 75mm, puis continuer avec 40 m en 63mm et terminer en insufflation avec une aiguille de 50 mm par exemple. Certaines machines avec des turbines développant plus de 500 mbar de pression permettent de poser un isolant a plus de 150 mètres sans pertes de charges importantes.

Tous les diamètres disponible; 38 mm, 50mm 63 mm, 75 mm, 90 mm, 102mm et 120mm. On parle souvent en unité de mesure du « pouce » dans le « jargon »pour les diamètres de tuyau. En effet certaine machine Américaine sont livrées avec ces spécificités.

Tous les diamètres si dessus sont intérieur tuyau, ou du diamètre de sortie de la machine.

Doc X floc
Source X floc

Les réglages

Pour l’insufflation sous pression, il est primordial d’avoir la densité minimale requise par le fabricant et de l’avis technique du produit. Pour arriver à ajuster la densité au Kilogramme prêts, il y à différentes solutions. Il faut bien sur régler la quantité de matériaux sur la machine. Sur certain modèle de machine il est possible de régler la vitesse de défibrage du produit dans le réservoir, puis la quantité de matériaux arrivant dans le sas ( écluse). Le réglage de quantité se fait soit par une trappe manuelle, ou un dispositif motorisé précis. Avec un réglage supplémentaire de la vitesse de rotation du sas, il est possible d’optimiser de façon très intéressante le flux d’isolant.

En résumé trois réglages: vitesse de défibrage, quantité de produit et vitesse de rotation permettent d’ avoir un produit très bien décompacté. Avec le réglage de la puissance de ventilation on va jouer sur la pression et la vitesse de pose. Les différentes machines disposent d’ un ventilateur, à cinq ventilateurs suivant leurs puissances. Les ventilateurs d’une puissance de 1 à 2 kW environs, réglable avec un potentiomètre, ou via une télécommande filaire ou sans fils, permettent de créer le flux pour sortir l’isolant de la machine et le transporter dans le bâtiment. Les machines les plus puissantes disposent de turbines, qui sont actionnées avec une courroie et un moteur indépendant. Ces machines disposent d’une pression importante, ( plus de 500 mbar) ce qui permet de poser jusqu’à plus de 2000 kG / heure.

Enrouleur de tuyaux X Floc

Les accessoires

Quand vous assembez des tuyaux entre eux, il existe des raccords, des raccords rotatifs des réductions et des colliers de serrage. Pour avoir un flux adapté et travailler dans les meilleurs conditions. Pour le rangement des tuyaux il existent des enrouleurs, qui permettent de gagner du temps et moins abimer les tuyaux.

Raccord rotatif
Raccord rotatif

Pour travailler plus rapidement avec deux tuyaux dans certaines situations, vous pouvez utiliser un aiguilleur de flux. Cet accessoire permet de passer très rapidement d’un tuyaux à un autre.

aiguilleur de flux pour tuyau cardeuse souffleuse x floc
aiguilleur de flux pour tuyau cardeuse souffleuse x floc

Il existe également des tuyaux avec une âme métallique pour une mise à la terre. Des tuyaux renforcés, avec une structure plus résistante, pour le convoyage des matériaux très abrasifs.

Les raccords rotatifs sont très intéressant pour augmenter votre confort de pose. Les tuyaux s’enroulent sur eux même, ce qui crée des tensions sur le poignet du poseur.

Un tuyaux blanc, rouge, bleu en diamètre 50 ou 120 mm n’aura pas les mêmes caractéristique, ni les mêmes résultats sur l’isolation.

Retrouver tous les tuyaux et accessoires de cet article sur notre page dédiée: https://www.isolation-ouatedecellulose.fr/tuyaux-raccords-et-colliers/

Si vous avez des questions techniques nous sommes à votre écoute : contact

Publié par Laisser un commentaire

Solution pour l’isolation extérieure bio-sourcée.

L’ ITE ( isolation thermique par l’extérieur) est une des solutions d’isolations des murs des bâtiment. Il est vrai que des matériaux à base pétrochimique sont utilisés généralement. Néanmoins cela permet d’envelopper la maison avec une couche d’isolation homogène et de couper ( certains ) ponts thermiques.

De plus cette isolation est plébiscitée depuis des années pour la performances des matériaux. D’autant plus leurs qualités techniques en font une solution maitrisée et certifiée. Avec l’ essor des éco-matériaux, les fabricants de fibre de bois ont développés des produits pouvant recevoir les enduits de finition existant. En conséquence il est possible de certifier leurs mises en œuvre. Penons le cas des maisons à ossature bois qui sont isolées entre les montants avec des panneaux semi rigide, et reçoivent en complément une ITE pour arriver à la valeur R ou U demandée.

solution pour l'inssufflation
poutre en t façade

La solutions Hufer holztechnik , permet de créer des caissons d’insufflation pour la ouate de cellulose ou la fibre de bois en vrac, rapidement et simplement, sur tout type de construction. Ce qui permet de faire baisser le prix au m2, à épaisseur égale, par rapport à d’autres solutions. Les produits de cette société sont fabriqués dans des CATs »centres d’aide par le travail » dans différentes régions Allemande.

Les avantages de l’isolation

  • Les poutres sont légères et très simple à manipuler et à couper.
  • Les bases façades prés percées, son simple et rapide à poser sur tous supports avec les chevilles adéquates.
  • Un des avantages de cette solution, est qu’il est possible de rattraper un faut aplomb facilement. Ainsi donc la poutre peut coulisser dans la base, pour se mettre de niveau.
  • La structure supporte entre autre sur un entre axe de 62 cm – 50 kg par m2, ce qui est largement suffisant pour un panneaux de fibre de bois et l’enduit de finition.
isolation extérieur en matériaux naturels

La finition avec des matériaux bio sourcés.

Une fois l’ossature posée sur la façade, on termine par un pare pluie renforcé pour l’insufflation. Un panneau de fibre de bois pourrait être enduit en finition. Cette solution existe à partir de 145 mm à plus de 360mm, suivant les bases façade utilisées et les poutres. La solution est plédicitée depuis des années et permet de faire une isolation 100 % bio-sourcés en ITE. Toutes ses raisons permettent d’obtenir un coût compétitif.

En conclusion une réalisation d’isolation extérieur avec les poutres Hufer. L’isolation a été réalisée en ouate de cellulose et avec une fibre de bois, qui sera enduite après l’insufflation.

L’utilisation est simple et donc très rapide. 100 % bois, avec une volet sociétal qui n’est pas pour nous déplaire. C’est la solution pour l’isolation extérieure bio-sourcés pour un avenir plus humain.

Publié par Laisser un commentaire

Fabrication et isolation thermique hors site.

La construction industrialisée avance à grand pas

Depuis plusieurs année déjà la construction hors site ne cesse de progresser. La qualité, la rapidité, plus responsable, économiquement très intéressante elle se fait une place dans le bâtiment. Bien connue en maison individuelle, le tertiaire avance à grand pas, et les projets ne manque pas, exemple ces 4600 m2 à Bordeaux https://www.batiactu.com/edito/euratlantique-accueillera-plus-grand-batiment-bois-43520.php

Généralement on construit environ 90 % en usine sans se soucier de la météo, les fondations sont réalisées en même temps, ce qui divise par 2 ou 3 le délai de la construction. Le coté écologique est plébiscité aussi, le bois en ossature et structure, sous forme de panneaux CLT permet de créer des portées importantes. L’utilisation de l’eau est très réduite les nuisances de chantier pour les riverain minimisées. Et ce type de construction peut être plus facilement recyclé en fin de vie. L’utilisation de matériaux en vrac biosourcés par insufflation optimise les coûts et la rapidité de l’isolation des murs et toitures.

Plus responsable

Ce procédé constructif est économe en eau, il optimise en outre les consommations de matières première. De plus il limite les déchets, réduit les nuisances aux riverains des chantiers et permet de recycler le bâtiment en fin de vie. L’isolation de ces constructions industrialisés peut être aussi être automatisée, ce qui a pour conséquence d’ augmenter encore la qualité de ces bâtiments.

Le process d’isolation

La société Autrichienne Isocell bien connue par les spécialistes de l’isolation naturelle et de l’étanchéité à l’air, à développée un process d’isolation de murs ossature bois entièrement automatisé par insufflation. La solutions maitrisé depuis quelques années permet d’insuffler de la ouate de cellulose, ou de la fibre de bois.

Prenons l’exemple d’une chaine de montage en usine, et les avantages.

  • L’isolation est faite pendant le process de fabrication
  • Un seul produit pour toutes les épaisseurs de structure
  • La poussière est maitrisé
  • La densité est optimale
  • La mains d’œuvre et réduite

Nous vous proposons de visionner le fonctionnement.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=59&v=IdPyYLgEqxU&feature=emb_logo

Afin d’alimenter la platine d’insufflation une machine performante est nécessaire. Les volumes d’isolants utilisées étant conséquent, l’alimentation se fait par ballots ou palettes entières. Ce qui permet un gain de temps et de mains d’œuvre optimisé tout au long du process de fabrication. L’industrialisation à de l’avenir et les Autrichiens le savent bien.

Publié par Laisser un commentaire

Isolation hors site: rapide simple et maitrisée.

L’insufflation d’isolants en vrac est très intéressante, lors de préfabrication de murs.

Les avantages des isolants biosourcés en vrac ne sont plus à démontrer, la ouate de cellulose certifiée depuis des décennies permet d’avoir une enveloppe thermique performante en été et en hiver tout en ayant une empreinte environnementale extrêmement faible. La fibre de bois en vrac lui a emboitée le pas et depuis, la paille en vrac, et d’autres isolant a base d’algues ou d’herbe sont disponible aussi. Le liège lui aussi peut être insufflé, et ses qualités ne sont plus à démontrer.

Gains de temps, de place et bien plus encore.

L’isolation insufflée permet de gagner beaucoup de temps, de mains d’oeuvres, de place de stockage et de réduire la gestion des déchets au minimum.

Un seul isolant permet de faire toute les épaisseurs, et d’être posé de façon, semi à automatique en atelier ou usine. Les machines et systèmes actuels garantissent une insufflation optimale dans l’ensemble des volumes avec une densité maitrisée. L’automatisation du chargement de l’isolant par Big bag ou isolant sans emballage, limite le port de charge pour les salariés et le développement de poussières.

Insufflation avec une lance à décompression par la lisse. Source X floc

Les nouvelles génération de machines.

Les nouvelles génération de machine permettent de gérer la densité d’insufflation au Kg prêts grâce à une gestion dynamique de la pression d’insufflation. Des solutions simple de lances à décompression, ou des buses rotatives s’adaptent a toutes les demandes.

Un système entièrement automatisé de plaque d’insufflation existe depuis quelques année, et se place dans la chaine de préfabrication des murs dans les ateliers pour les remplir de façon optimal au meilleur coût.

Ligne de montage de murs avec isolation insuflée. Source X floc

L’automatisation de l’isolation hors site.

Les industriels de la construction bois l’ont bien compris, et l’automatisation de la taille des charpentes et des ossature est devenue incontournable. Le montage des murs et l’isolation automatique est une suite logique du procès qualitatif de préfabrication des maisons ossature bois. Garantir une isolation biosourcé avec un remplissage optimal avec une densité maitrisé, tel est la solution de ces système d’insufflation stationnaire automatisé.

Remplissage de la machine avec un isolant en Big bag. Source Isocell.

Pour toutes les situations et budgets une solution existe. L’isolation en vrac biosourcé, bonne pour la planète et l’entreprise et ses salariés.

Publié par Laisser un commentaire

Quelles solutions mettre en oeuvre pour l’isolation hors site.

Quelle solution mettre en place pour l'isolation hors site.

Rapide et qualitatif jusqu'au bout.

Ces structures sont souvent dite perspirante, et permettent la migration
et la gestion de d’humidité dans la parois. La règlementation thermique  » RE 2020″préconise l’utilisation de bois dans la construction et les isolants
bio-sourcés pour l’enveloppe thermique. C’est une étape très importante
dans la transition écologique du bâtiment et de la construction. La
préfabrication en usine ou atelier permet d’avoir un taux de finition et
qualitatif très intéressant et ainsi réduire la duré du chantier et les
malfaçons. La construction peut être hors d’eau très rapidement et ainsi permettre aux autres corps de métiers d’intervenir rapidement et au sec.

 

La préfabrication de maison ossature bois est maitrisée depuis des années, et les machines et centres d’usinages permettent d’automatiser la coupe et les assemblages au dixième de millimètre près. Performantes et directement connectées avec les plans du bureau d’étude, ces machines ont permis une rupture technologique majeure.

Quand le mur est assemblé sur la table de montage, il est intéressant de faire l’isolation lors du process de fabrication. Différentes solutions existent bien sur, et on parle beaucoup de remplissage par botte de paille actuellement, pour leur coté « écologique » et la faible empreinte environnementale.

La solution la plus courante est surement la pose de panneaux ou rouleaux de laines minérales. De plus en plus de constructeurs se sont tournés vers les isolants bio-sourcés et les isolants en laines de bois ou ouate de cellulose. Ces isolants très performant permettre de rester dans un concept global naturel, en combinant le bois pour la structure et l’isolation.

 

L'isolation est devenue primordiale.

L’isolation est une des étapes importante de la construction et l’étanchéité à l’air est  primordiale pour les bâtiments performants. L’assemble de grandes portions de murs et caissons de toiture, permettent de limiter les points singuliers à traiter pour l’étanchéité à l’air et ainsi optimiser l’enveloppe thermique.

Les épaisseurs d’isolation ont augmentées ces dernières années jusqu’à arriver dans certains cas à plus de 30 ou 40 cm. Les isolants traditionnels en panneaux ou rouleaux doivent êtres posés en deux couches pour arriver a ces épaisseurs. De ce fait la mis en oeuvre est plus longue et demande plus de manipulation et de gestion de chutes.

Une des solutions idéale est:l’insufflation d’un isolant en vrac, comme la ouate de cellulose ou la laine de bois. Par rapport a un isolant en panneaux, un sac de produit en vrac permet de faire toutes les épaisseurs en minimisant les chutes au minimum.

Certains experts disent m^me que c’est l’isolation idéale, du fait que les volumes sont isolés dans les moindres recoins et sans joints.

 

Garantir la densité est primordiale.

Une densité homogène dans tous le caissons, grâce à la gestion de la pression d’insufflation.

Les machines professionnelles X floc permettent de poser rapidement de très fortes épaisseurs d’isolants en vrac ( ouate de cellulose, fibre de bois, paille ou lianes minérales) tout en garantissant un remplissage homogène avec une densité maitrisée.

Tous les problèmes de tassement de l’isolant sont ainsi exclus. Les machines disposent en effet d’une gestion dynamique de la densité. Comme le régulateur de vitesse de la voiture, un réglage spécifique sur la machine permet de l’imiter la pression à la densité souhaitée.

Un deuxième réglage permet à la machine de s’éteindre à la densité requise de façon automatique. Lors de l’installation d’une production industrielle de murs ossature bois c’est réglages permettent d’avoir un procès d’insufflation fiable et sans surprise.

Nous vous proposons des formations certifiantes sur site pour vos équipes, pouvant êtres prise en charge par votre OPCA.  Vous pouvez nous joindre avec le formulaire de contact ou nous appeler.

 

 
 

Adapté à la fibre de bois la  ouate de cellulose pour des  murs de 145mm à  400 mm et caissons de toitures en poutres en I de 400mm, ou plus.

Publié par Laisser un commentaire

Rénover les centres villes

Un sacré défit pour les années à venir, au vu des constructions hétéroclites.

renovation energetique des centres villes

Sur cette photo prise à Strasbourg on distingue à gauche un bâtiment rénové, avec une sur-élévation et une belle façade grise. Au milieu, deux anciens bâtiments dans leurs  » jus ». Des constructions d’après guerre ou le simple vitrage et de vieux volets habillent la façade. A droite un bâtiment ou le vitrage est encore au plomb.

Ensuite à droite un immeuble des année 70 qui demande également une rénovation globale. On distingue un ensemble hétéroclite de bâtiments qui devra tôt ou tard être rénové thermiquement. Comment obtenir une cohérence esthétique, alors que les travaux vont se faire avec des décennies de décalage.

Comment réussir la rénovation ?

Il y a aussi le pigeonnier, faudra t’il garder ? les bâtiments de France auront leurs avis sur la question. Comment isoler la façade de l’immeuble ? par l’intérieur en perdant de précieux m2. Faudra t’il garder la couleur verte de la façade ? et des volets blanc ?. Autant de questions et de choix qui devront être validés et pertinent.

En fait nos centres villes évoluent très vite, de nouvelles construction modernes côtoient des bâtiments classés. Des immeubles entier sont transformés en bureaux ou magasins. Les centres villes se vident au détriment d’investissement immobilier.

Investir dans la pierre.

En outre dans certaines capitales il n’est pas rare de voir des bâtiments entièrement vide depuis des années. Des fonds, investissent dans la pierre, et spéculent sur la monté des prix du m2 dans les années à venir. Plus rapidement disponible à la vente et une valeur sur à Paris, Londres ou New York, le bâtiment est devenu un outil financier très intéressant. Ce qui fait que les couples recherchant un appartement se retrouvent devant un réel problème de disponibilité et de prix. Un très bon article le Libération sur ce phénomène à paris ( https://www.liberation.fr/societe/2012/11/13/pourquoi-certains-proprietaires-laissent-leur-immeuble-vide_860082 )

L’investissement doit être rentable, et on se soucis que très peu de la rénovation énergétique, et des locataires quand il y en à.

Publié par Laisser un commentaire

Comment gagner du temps lors de la rénovation.

La poutre en T est là solution qui vous permet de gagner du temps lors de la rénovation énergétique de bâtiments anciens.

Souvent les chevrons de sont pas assez haut pour mettre en place une isolation performante. Il faut alors travailler avec des sur-chevrons ou des suspentes et poser deux couches croisées d’isolant soit en rouleaux soit en panneaux. Cette solution demande beaucoup de manutention, de coupes et génère des chutes. Comment gagner du temps lors de l’isolation performante d’une toiture en rénovation.

La poutre en T sparenexpander est la solution idéale pour créer des caisons d'insufflation.
Poutre en T sparenexpander

La poutre en T et ses avantages:

La poutre en T existe dans différentes hauteur pour toutes les épaisseurs d’isolation de toiture, de 12 cm à 30 cm en plus du chevron existant. La pose est jusqu’a 50 % plus rapide qu’un système traditionnel. L poutre très légère se fixe par vissage ou agrafes, et s’aligne simplement. La création de caissons pour l’insufflation d’isolants en vrac, comme la ouate de cellulose ou la fibre de bois en devient simplifier. La pose d’un isolant par insufflation permet de gagner beaucoup de temps et de mains d’oeuvre.

Regardons de plus prêts les avantages:

1- En bois certifé Pefc

2 – simple et rapide à poser, le frein vapeur est directement agrafé sur la poutre.

3 – Minimise les ponts thermiques

4 – Permet l’insufflation de ouate de cellulose ou fibre de bois, moins de manutention de paquets d’isolant.

5 – Supporte jusqu’à 165 Kg par m 2.

6 – Il existe une solutions pour toutes les situations, que cela soit de l’isolation par l’intérieur ou en sarking, pour l’ITE ou l’ITI, ou pour les sols.

La poutre en T est souvent utilisée pour la construction neuve en ossature bois, pour augmenter la section de chevrons.

Les produits sont fabriqués dans des centres d’aides par le travail ( CAT ) en Allemagne. Nous trouvons la démarche très pertinente pour un engagement écologique et sociétal global. L’utilisation de bois pour la fabrication, et d’isolants bio-soucés permet de réduire l’empreinte carbone de la structure.

Des solutions existent dans la gamme des produits Hufer Holztechnik, pour créer un écran de sous toiture en fond de caisson très rapidement, pour créer un sol sur une dalle béton et bien plus encore. Nous reviendrons sur les différentes solutions bientôt.

Publié par Laisser un commentaire

Réduire le temps de travail et les coûts, avec l’isolation par insufflation.

Une des étapes importante d’une construction est l’isolation thermique, qui génère du temps de travail et des coûts.

Nous vous proposons des solutions pour l’isolation lors de préfabrication hors site. Pour réduire le temps de travail et augmenter la qualité avec une isolation par insufflation.

La réglementation RE2020

Les nouvelles règlementations thermiques et environnementales mettent l’accent sur les isolants naturels ou bio-sourcés. Certains isolants, comme la ouate de cellulose ou les fibres de bois existent depuis des années pour pas dire des décennies. Certifiés et ayant démontrés leurs performances en été et en hiver, ils se décline sous différentes formes. Il existe des panneaux souple ou rigide avec des densités variant entre 45 et plus de 200 kg/ m3 pour la fibre de bois, le chanvre, le lin, ou l’herbe.

Les épaisseurs d’isolation deviennent de plus en plus importante, et une pose en deux couches est souvent nécessaire. Ces panneaux doivent doivent alors être coupé, se qui occasionne des chutes et de la manutention. Le gestion de différentes épaisseur de produit prends beaucoup de le place dans un stock se qui en augmente le coût.

Les isolants en vrac, la solution ?

Les isolants en vrac quand à eux permettent de faire toutes les épaisseurs d’isolation avec un seul produit. La ouate de cellulose est certainement l’isolant en vrac le plus connu et utilisé actuellement. Sa pose s’est largement développée avec l’isolation des combles perdus. Il est utilisé en insufflation dans des murs ossature bois depuis très longtemps, et sa pose est maitrisé sans tassement. La densité d’insufflation permet d’obtenir une enveloppe thermique très performante en été et en hiver. Certains experts Allemand parle d’un l’isolant optimal, il n’y a plus de joints aux niveaux des coupes, ou dans les angles, avec l’insufflation sous pression. De ce fait des flux d’air parasite sont largement minimisés, ce qui réduit le risque de développement de moisissures.

Des machines de plus en plus performantes arrivent sur le marché. Les évolutions technologiques permettent d’insuffler des murs ou caissons ossature bois en atelier rapidement et proprement. Il est dorénavant possible d’automatiser l’isolation thermique hors site, avec des densités précises et maitrisés.

Nous allons détailler les différentes techniques d’insufflations en usine.

1 – l’insufflation avec une buse rotative à décompression ( active ou passive). Technique communément utilisée pour les murs.

Insufflation avec une buse rotative.

2 – L’insufflation par la lisse basse avec une lance d’insufflation ou aiguille. L’ insufflation est faite a plat, par la lisse basse ou haute du mur ou caisson de toiture. Il est possible alors d’isoler des caissons allant jusqu’à 6 m de longueur.

Insufflation par lance télescopique.

3 – L’insufflation automatique. Une plaque d’insufflation automatique se positionne horizontalement sure le caisson est insuffle de façon automatique l’isolant. Cette solution évite beaucoup de manutention et permet d’avoir une gestion optimale du flux de travail en atelier.

Solution Isocell pour l’insufflation en usine.

Les dernières génération de machines sont équipées de solutions digitales permettant de garantir la densité d’insufflation et réduire ainsi la consommation. L’isolation hors site devient simple rapide, sure et propre. Certaines machine sont garanties pour l’insufflation de ouate de cellulose de fibre de bois ou de paille en vrac.

L’avenir de la fabrication hors site passera par l’isolation insufflé, qui permet de réduire le temps de travail.

Publié par Laisser un commentaire

Acceptation des matériaux biosourcés pour l’isolation des façades.

Traduction d’une étude Allemande du Bundesministerium für Ernährung und Landwirtschaft. source: www.fnr.de

Nous vous présentons les résultat d’une étude de marché et de recherche sociale de l’Université de Pforzheim sur le thème : « Matières premières renouvelables dans l’industrie » en prenant comme exemple l’isolation des façades.

Il est intéressant de voir que le souhait d’utiliser des matériaux biosourcés est bien réelle en Allemagne. Mais lors des travaux seul 1 chantier sur 4 est réalisé avec ces matériaux.

Dans cette étude scientifique réalisée par la Pforzheim University of Applied Sciences lors du second semestre 2017. Sur 340 entretiens avec des constructeurs privés, des entreprises spécialisées, des autorités, des concessionnaires et des architectes ont examiné leurs attitudes et leurs comportements d’achat de matières premières renouvelables en utilisant l’exemple de l’isolation de façade.

Une isolation de façade est principalement à base de fibres de bois, de cellulose ou de plus en plus de chanvre, de lin, de paille ou de laine de bois.

Une situation a été trouvée dans laquelle la population, en l’occurrence les constructeurs privés, sont largement convaincue par l’utilisation d’isolants biosourcés, et souhaitent également les acheter, pour l’utilisation de l’isolation des façades,

Cependant, ce souhait n’a jusqu’à présent été que légèrement satisfait par les fournisseurs.

Les architectes peuvent jouer un rôle important dans la situation actuelle du marché: ils sont indépendants, compétents et prescripteur. L’isolation des façades est un point critique dans la structure du développement écologique – certainement en Allemagne, en Europe et peut-être aussi au niveau international.

Les architectes peuvent donner l’impulsion décisive dans le secteur de la construction. Les entreprises et les sociétés jouent également un rôle important. Ce sont les moteurs qui ont l’expérience et la capacité de produire et de mettre à disposition les produits requis dans le cadre de la stratégie de bioéconomie du gouvernement fédéral.

Il est intéressant de voir que le souhait d’utiliser des matériaux biosourcés est bien réelle en Allemagne, mais que lors des travaux seul 1 chantier sur 4 est réalisé avec ces matériaux.

Un article sur l’énergie grise des matériaux .https://www.isolation-ouatedecellulose.fr/energie-grise-des-isolants-les-plus-utilises/

source: www.fnr.de

Publié par Un commentaire

Energie grise des isolants les plus utilisés.

Energie grise des isolants les plus courant. Source : natureplus.org

En vert les bio-sourcés, en jaunes les laines minérales en rouge les bases pétrochimique.

Un isolant se doit d’être performant en hiver, mais il est également de plus en plus pris en compte le confort d’été, et le déphasage thermique. Le réchauffement climatique et la transition énergétique, demande une vision globale des produits, du berceau à la tombe ( cradle to cradle) soit l’ensemble du cycle de vie.

Pour un isolant thermique on mets  en avant son pouvoir de réduction de la consommation énergétique du bâtiment dans lequel il est mis en oeuvre, pour démontrer sa capacité à limiter les émissions de Co2.

Avec la prise en compte de l’énergie grise, celle nécessaire à la production du produit, la situation est plus complexe et intéressante. Un isolant performant se voit dégradé par le besoin en énergie pour sa fabrication, ou de l’utilisation de matières première très énergivores.

On distingue sur le graphique en première position les isolants biosourcés en vrac, qui ne sont pas ou presque pas transformés et ont besoin de peu d’énergie pour leur fabrication. Manque les laines minérales en vrac.

Puis les isolants  sous formes de panneaux souple ou rouleaux, en vert biosourcés et en jaune les laines minérales. Ici la différence commence à être visible.

C’est au tour des panneaux plus dense, de la laine de roche et à base foarmglass. L’écart se creuse encore.

En dernier les isolants à base pétrochimique. Les polystirènes, polyuréthanes et autre mousse.

Suivant l’utilisation dans  le bâtiment et ses performances thermiques, phonique et son énergie grise, on peut dorénavant faire des choix en connaissance de cause.

Source du graphique: www.natureplus.org