L’isolation de la toiture est une des priorités lors d’une rénovation énergétique.

Machines pour la pose de ouate de ouate de cellulose, laines minérales et fibres de bois

Cette isolation se fait souvent avec un isolant posé en vrac sur le sol des combles ou entre les chevrons. Il est primordiale d’avoir la machine adaptée au type d’isolant et de pose prévue. La ouate de cellulose est très souvent utilisée, pour ses qualités de performance intéressantes. Il y a aussi les laines minérales, comme la laine de verre ou encore de roche. Par contre pour tous ces isolants thermique, il est primordiale de soigner l’étanchéité à l’air, pour arriver à une efficacité optimal.

Photo ouate de cellulose Isocell

Quelle machine utiliser

Premièrement, il faut définir le système de pose. Prenons le cas de l’insufflation sous pression de la ouate de cellulose. Pour garantir une pose sans tassement, une densité minimale est préconisée par les fabricants. Donc une machine avec des caractéristique spécifique est nécessaire. Si nous prenons pour exemple une densité de 60 Kg par m3, il faut au moins 2 ventilateurs sur la machine. Par ailleurs si la pose est à plusieurs étages de hauteurs, il y a un besoin de puissance et pression supplémentaire. Pour toutes ces raisons, il sera impératif d’utiliser des machines spécialement conçues et garantissant la pose en insufflation.

Par la suite il est important de vérifier la densité posé, en effectuant un prélèvement par carottage et pesé. Un kit de mesure de la densité permet de vérifier et garantir la densité de pose de l’isolant.

Kit de mesure de la densité pour isolants en vrac.
https://www.isolation-ouatedecellulose.fr/produit/kit-de-mesure-de-la-densite-pour-ouate-de-cellulose-fibre-de-bois-laine/

Les différents isolants

Commençons par examiner la ouate de cellulose. Elle se pose facilement, étant donné quelle est légère et se décompacte facilement avec une cardeuse souffleuse adaptée.

Prenons maintenant le cas des laines minérales: plus lourde et plus compactées dans les sacs, elle nécessite des machines très performante pour arriver à bien décompacter et souffler le produit. Malgré tout il est possible d’utiliser des souffleuses simple, mais cela nécessite de décompacter le produit à la mains ce qui fait une sur-consommation de produit.

Pour prendre un autre exemple comme la fibre de bois, si on la regarde de plus prêts, elle a un aspect d’aiguille. Aussi quand il faut pousser cet isolant, l’air n’a pas beaucoup d’emprise sur cette aiguille très fine. En conséquence il faut beaucoup de ventilation et de pression pour souffler et Insuffler les laines de bois en vrac. C’est pour cela que des machines avec 3 à 5 ventilateurs très puissants sont nécessaires.

Dernière génération de machine X – Floc.

Le défibrage ou décompactage souvent oublié.

Pour comprendre l’importance d’un bon défibrage, il faut tout d’abord prendre en compte la densité de l’isolant. Prenons le cas d’une laine minérale. Les sacs sont très compressés, et pèsent entre 15 et 20 kG. Pour obtenir une isolation performante le produit doit être bien aéré, en somme bien décompacté ou défibré. En conséquence sa densité de pose varie grandement à cause de cela. Les dernières génération de machines ont été spécialement développées pour optimiser ce décompactage. Pour conclure : bien défibrer et vérifier la densité posée, permet de faire des économies et garantir la pose.