Quelle solution mettre en place pour l’isolation hors site.

L’isolation hors site, une solution qui à de l’avenir.

La préfabrication de maison ossature bois est maitrisée depuis des années, et les machines et centres d’usinages permettent d’automatiser la coupe et les assemblages au dixième de millimètre près. Performantes et directement connectées avec les plans du bureau d’étude, ces machines ont permis une rupture technologique majeure.

Quand le mur est assemblé sur la table de montage, il est intéressant de faire l’isolation lors du process de fabrication. Différentes solutions existent bien sur, et on parle beaucoup de remplissage par botte de paille actuellement, pour leur coté « écologique » et la faible empreinte environnementale.

La solution la plus courante est surement la pose de panneaux ou rouleaux de laines minérales. De plus en plus de constructeurs se sont tournés vers les isolants bio-sourcés et les isolants en laines de bois ou ouate de cellulose. Ces isolants très performant permettre de rester dans un concept global naturel, en combinant le bois pour la structure et l’isolation.



Rapide et qualitatif jusqu’au bout.

Ces structures sont souvent dite perspirante, et permettent la migration
et la gestion de d’humidité dans la parois. La règlementation thermique  » RE 2020″
préconise l’utilisation de bois dans la construction et les isolants
bio-sourcés pour l’enveloppe thermique. C’est une étape très importante
dans la transition écologique du bâtiment et de la construction. La
préfabrication en usine ou atelier permet d’avoir un taux de finition et
qualitatif très intéressant et ainsi réduire la duré du chantier et les
malfaçons. La construction peut être hors d’eau très rapidement et ainsi permettre aux autres corps de métiers d’intervenir rapidement et au sec.

L’isolation est devenue primordiale.

L’isolation est une des étapes importante de la construction et l’étanchéité à l’air est  primordiale pour les bâtiments performants. L’assemble de grandes portions de murs et caissons de toiture, permettent de limiter les points singuliers à traiter pour l’étanchéité à l’air et ainsi optimiser l’enveloppe thermique.

Les épaisseurs d’isolation ont augmentées ces dernières années jusqu’à arriver dans certains cas à plus de 30 ou 40 cm. Les isolants traditionnels en panneaux ou rouleaux doivent êtres posés en deux couches pour arriver a ces épaisseurs. De ce fait la mis en oeuvre est plus longue et demande plus de manipulation et de gestion de chutes.

Une des solutions idéale est:l’insufflation d’un isolant en vrac, comme la ouate de cellulose ou la laine de bois. Par rapport a un isolant en panneaux, un sac de produit en vrac permet de faire toutes les épaisseurs en minimisant les chutes au minimum.

Certains experts disent m^me que c’est l’isolation idéale, du fait que les volumes sont isolés dans les moindres recoins et sans joints.


Une densité homogène dans tous le caissons, grâce à la gestion de la pression d’insufflation.